Que vous soyez timide ou non, il n’est pas toujours facile de s’exprimer dans une autre langue que la sienne – et même dans sa langue maternelle – devant un auditoire. Une mauvaise maîtrise du sujet, un jugement redouté, un manque de confiance en soi ou encore un stress excessif… sont autant de raisons parmi tant d’autres qui peuvent vous déstabiliser et vous faire perdre vos moyens.

Parce que nous sommes nous aussi passés par là un jour et parce que nous avons parfois besoin d’un petit rappel, nous avons décidé de vous partager nos petits trucs pour  envisager vos futurs échanges avec plus de sérénité.

1 – Apprendre à relativiser

Si vous débutez dans l’apprentissage d’une langue et même si cela fait déjà un moment que vous la pratiquez, dites-vous bien qu’il est tout à fait contre-productif de le faire sous pression. Cela aura pour conséquences de vous focaliser sur vos échecs, de faire un blocage ou pire, de faire un rejet !

Ne soyez donc pas trop dur avec vous-même, soyez même tout le contraire ! Après-tout, n’êtes-vous pas indulgent lorsque quelqu’un qui ne parle pas bien votre langue tente de communiquer avec vous en cherchant ses mots et en butant sur la prononciation avec un fort accent ?

2 – S’entraîner à parler mais également à écouter

Un des meilleurs moyens de gagner en assurance, c’est de pratiquer le plus possible et de diverses manières. Pour cela, répétez sans cesse les points bloquants devant un miroir pour corriger de la même manière votre langage corporel ! Néanmoins, cela peut être problématique si vous souhaitez savoir si vous avez la bonne façon de prononcer. Dans ce cas, quelle meilleure assistance que vos proches ? Vous pourrez de plus vous lancer dans de courtes conversations tout en vous sentant en sécurité et ainsi mieux percevoir vos progrès !

N’oubliez pas que parler c’est aussi comprendre. De ce fait, si vous craignez par exemple de ne pas comprendre la personne en face de vous, développez votre oreille en essayant de traduire les chansons que vous écoutez ou encore visionnez un épisode de votre série préférée en vous focalisant sur l’audio.

3 – Mémoriser quelques phrases toutes faites

Dans les langues comme dans d’autres domaines, la préparation participe à la réussite. Aussi, pensez à mémoriser un certain nombre de mots ou de phrases qui pourront vous aider à déjouer des situations que vous estimez compliquées. 

Dans l’aspect professionnel à titre d’exemple, il est important de connaître tout d’abord les formules de politesse puis les principaux termes du domaine présenté ainsi qu’une poignée de mots de transitions.

Lors d’un voyage, les formules de politesse sont tout autant indispensables mais également tout ce qui peut vous aider au quotidien comme les directions.

Un manque de vocabulaire et c’est la panique assurée ! N’hésitez donc pas à créer des antisèches.  

4 – Faire une immersion

Radical mais non moins efficace, c’est probablement l’un des meilleurs conseils que nous pouvons vous donner. Poser ces valises pendant quelques temps dans un autre pays vous permettra de vous imprégner de la culture, de converser avec des locuteurs natifs et de ne pas avoir d’autre choix que de vous faire confiance. Vous apprendrez ainsi à de moins en moins réfléchir et de plus en plus à oser, en vous confrontant aux autres et réalisant qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur de s’exprimer en public. 

5 – Pratiquer sous hypnose

L’état hypnotique est un bon moyen de pratiquer une langue étrangère puisque les barrières que vous vous imposez consciemment ou non sont supprimées. La peur, le ridicule ou encore l’absence de confiance/motivation n’existent plus sous hypnose ce qui vous permet de progresser tranquillement sans pensées négatives !

Envie de savoir où vous en êtes dans votre processus d’apprentissage ? Prenez un cours sous hypnose sans attendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *