L’anglais est incontestablement une langue internationale et pour cause, on la pratique aux quatre coins du monde ! Dans le domaine professionnel, on l’emploie pour échanger avec un interlocuteur qui ne parle pas la même langue. De façon générale, on s’en sert pour se faire comprendre lors de ses voyages, pour aiguiller un touriste sur une direction à prendre ou encore pour regarder ses séries préférées en langue originale. C’est également la langue officielle du ciel !

Pour autant, apprendre l’anglais n’est pas toujours une partie de plaisir, entre les règles de grammaire et autres particularités de la langue. Mais alors, comment faire pour progresser rapidement ?

1 – Réfléchissez au temps
Comme pour la langue française et de nombreuses autres langues, les verbes se conjuguent au passé, au présent ou au futur en fonction de ce que vous voulez dire et dans différentes versions (comme le passé composé et passé simple en français par exemple). Mais contrairement à la langue de Molière, celle de Shakespear intègre la notion du “continu”. Ainsi, si votre action a débuté dans le passé et se poursuit dans le présent, si un fait se déroule à ce moment précis ou si une action est en cours à un moment particulier du futur, il faudra utiliser la forme Verbe + ing !

Néanmoins, l’anglais se révèle plus simple pour le reste : -ed à la fin d’un verbe pour indiquer un passé, ‘ll attaché au sujet pour indiquer un futur. Exception : certains verbes sont irréguliers, il faudra donc les apprendre par cœur !

2 – Pensez aux auxiliaires
Ce mot peut sembler barbare et pourtant, il renvoie au verbe être et avoir en français lorsque l’on veut former les temps composés. Dans la langue anglaise, on en compte trois : do, have, be. Leur utilisation est néanmoins un peu plus compliquée que dans notre langue puisqu’ils servent pour former une interrogation et une négation en plus des formes composées. Et, comme les verbes, ils se conjuguent au temps et au genre (je/tu/il). Assimilez les différentes formes, entraînez-vous à les employer et vous aurez déjà fait une belle avancée !

3 – Emmagasiner un maximum de vocabulaire
La richesse d’une langue, c’est son vocabulaire. Plus vous apprendrez de mots différents, plus votre anglais sera travaillé et plus vous vous sentirez à l’aise ! Car même si le bon emploi des temps et des auxiliaires joue pour beaucoup dans la maitrise, vous risquez vite de vous retrouver bloqué si vous ne parvenez même pas à nommer un objet ou décrire quelque chose ! Il n’est bien entendu pas question de prendre le dictionnaire comme livre de chevet (quoique…), amusez-vous plutôt à lire des articles de presse ou les paroles de chansons et cherchez la signification des mots qui vous font défaut pour enfin les mémoriser !

4 – Multipliez les sources d’apprentissage
Apprendre l’anglais ne se cantonne pas à un livre avec des leçons et un professeur. Cela doit être un apprentissage aussi varié que possible :

  • écouter des podcasts, la radio, des films en langue originale…
  • lire des romans, des journaux, des sous-titres, des recettes de cuisine…
  • parler avec des amis ou des inconnus, chanter, s’encourager…
  • écrire des histoires, des poèmes, recopier des citations connues, une liste de tâches…
    On apprend jamais mieux que quand on aime alors trouvez ce qui vous passionne et faites une pierre deux coups !

5 – Optez pour un objectif à long terme
Si vous commencez à courir un marathon alors que vous ne faites que des 100m, vous allez vite vous essouffler et perdre en motivation. Alors plutôt que de griller les étapes, commencez par découvrir nos forces et faiblesses tout comme vos limites. Instaurez des rituels (un cours de 20 minutes tous les jours ou tous les deux jours), définissez clairement votre objectif (regarder des séries en anglais, parler dans votre travail…) et donnez vous tout simplement du temps en fixant une deadline éloignée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *